• 10ième principe essentiel du Taiji

    10 ième principe essentiel du Taiji quan

    Rechercher le calme au sein du mouvement.

    Dans les arts martiaux de l'école exotérique, la capacité de sauter est considérée comme très importante et l'on y utilise jusqu'à épuisement la force musculaire et le souffle. C'est pourquoi après s'être exercé, le boxeur est toujours haletant. Dans le Taiji Quan, on dirige le  mouvement par le calme, bien que mouvant l'exécutant reste calme, c'est pourquoi il est préférable d'exécuter l'enchaînement des mouvements le plus lentement possible. Grâce à la lenteur, la respiration devient longue et profonde, le souffle est concentré dans le champs de cinabre et le pratiquant n'a naturellement pas les artères battantes. Les adeptes doivent s'appliquer à comprendre celà mais peu y arrivent.

                        Dictés par Yang Chengfu. Ecrits par Chen Weiming


    2 commentaires